Le Malaise

Le malaise est un terme général pour désigner un "mal être" de la victime. Dès lors que la victime exprime une douleur ou une sensation désagréable (nausées, vertiges, étourdissements, etc.), on parlera de malaise.

Certains malaises sont bénins et ne mettent pas en danger la vie de la victime. Il suffira, la plupart du temps, de mettre la personne au repos pour que les sensations de malaise finissent par disparaître. D'autres malaises, plus persistants, sont considérés comme potentiellement grave, notamment lorsque :

  • La victime se plaint d'une douleur à la poitrine. Elle peut être pâle et en sueurs : on craindra ici un malaise cardiaque ;
  • La victime a des difficultés importantes pour respirer. Elle est pâle, en sueurs, essoufflée : la respiration étant particulièrement importante dans le fonctionnement du corps humain, toute difficulté respiratoire est à prendre au sérieux ;
  • La victime se plaint de violents maux de têtes, nausées, vomissements, difficultés à parler. Cela peut faire suite à un coup ou à un traumatisme : un accident vasculaire cérébral est possible ;
  • La victime présente de très nombreux symptômes, simultanément : pâleurs, sueurs, étourdissements, comportement incontrôlé et inhabituel, vomissements, etc. Ces crises de malaise général nécessitent souvent l'avis d'un médecin pour écarter tout risque majeur pour la santé de la victime.

Enfin, d'une manière générale, il est recommandé de consulter un médecin lorsque l'on est trop souvent sujet à un même malaise : cela peut être le signe d'une maladie plus importante.

Mettre au repos

Proposer à la victime de s'allonger ou de s'asseoir confortablement. Il est important que la personne cesse de se fatiguer et limite ses mouvements, sa parole ou encore sa réflexion.

Il faut donc éviter de la submerger d'informations et de stress. Ne pas la solliciter de trop pour marcher, changer de place ou de position. C'est au sauveteur de s'adapter à la victime.

La victime peut être encouragée à respirer lentement et à prendre son temps.

 

Soulager la victime

Dans certains cas, la victime sait précisément ce dont elle a besoin : boire, manger, prendre ses médicaments, etc.

Il est important de l'aider dans la réalisation de ces tâches. Il ne s'agit pas de la forcer à prendre quelque chose qu'elle ne voudrait pas, mais bien à l'aider à se soulager seule.

De même, la victime peut avoir du mal à se mettre dans une position reposante et moins douloureuse. Le sauveteur peut lui proposer son aide pour l'installer confortablement : soulever les jambes, se tourner sur le côté, etc. Encore une fois, il ne s'agit pas de la forcer à prendre telle ou telle position, mais à écouter sa requête et à l'aider du mieux possible à aller mieux.

Renseigner le SAMU

Dans le cadre d'un malaise grave, il sera important d'alerter le SAMU au plus vite. La plupart du temps, celui-ci souhaitera parler à la victime directement.

Pour préparer au mieux cet entretien, le sauveteur peut d'ores et déjà rassembler les informations concernant :

  • Les antécédents de la victime : est-ce la première fois qu'elle fait ce genre de malaise? La victime prend-elle des médicaments? A-t-elle récemment été hospitalisée?
  • La durée du malaise : depuis combien de temps ce malaise dure t-il?
  • Le type de malaise : où la victime a-t-elle mal? Que ressent-elle?

Ces informations seront à retransmettre au service d'urgence, soit par le biais de la victime, soit par le biais du sauveteur.