Les hémorragies

Les hémorragies sont des urgences vitales qui nécessitent une prise en charge très rapide. Avant même d'appeler les secours, il est important d'arrêter le saignement!

En effet, le sang présent dans notre corps n'est pas inépuisable.

Il est important ici de distinguer les hémorragies externes des autres types de saignements. On parlera d'hémorragie lorsque :

  • Le saignement est abondant ;
  • Le saignement ne s'arrête pas.

Pour tous les autres types de saignements, on parlera plutôt de traumatismes (plaies graves).

Face à une hémorragie, la réaction du sauveteur doit être rapide. Cependant, il ne faut pas pour autant oublier de se protéger des éventuelles maladies transmissibles par le sang, et notamment du tétanos : pensez à vous couvrir les mains avec des gants, un sac plastique ou même du tissu (cette dernière solution est moins efficace).

Comprimer le saignement

Dès que l'hémorragie est constatée, comprimez l'endroit qui saigne avec votre main. Idéalement, protégez celle-ci avec un gant ou un sac plastique pour éviter tout contact direct avec le sang de la victime.

La compression doit être permanente. Elle doit permettre d'arrêter complètement le saignement. Au besoin, mettez vos deux mains au-dessus de la plaie, ou aidez vous d'un tissu pour réaliser un bandage très serré (si la plaie est grande).

Ne relâchez pas la pression : le sang risquerait de couler à nouveau.

A noter : dans certains cas, la compression directe de la plaie n'est pas possible. Par exemple si plusieurs endroits saignent ou si un corps étranger est dans la plaie. Dans ces cas-là, la pose d'un garrot est recommandée.

Allonger la victime

Lorsqu'une personne est victime d'une hémorragie, la perte de sang l'affaiblit. Rester debout lui demande alors un effort très important : elle risque de s'évanouir.

Dès que le saignement est arrêté et l'hémorragie maîtrisée, allongez la personne et/ou installez la confortablement dans un canapé. Elle ne doit pas risquer de tomber.

Rassurez la victime : il est parfois très stressant de voir son propre sang par terre.