Gestes de secours : sauver des vies

Qu'appelle-t-on les gestes de secours?

On appelle gestes de secours les gestes à effectuer en priorité lorsque l'on se retrouve face à une situation d'accident, grave ou non.

En fonction des situations, ces gestes de secours sont amenés à évoluer dans le cadre d'une conduite à tenir, c'est à dire qu'ils doivent être réalisés selon un certain ordre pour garantir leur efficacité.

On distingue généralement les gestes de secours d'urgence (ou gestes de première urgence), qui permettent d'assurer la survie de la victime lors d'un accident grave (hémorragie, étouffement, arrêt cardiaque, etc.) et les gestes de secours quotidiens, qui garantissent une bonne prise en charge des personnes lors d'accidents ne mettant pas en danger la vie des victimes (petits traumatismes, malaises légers, etc.).

S'il n'est pas rapidement pris en charge, l'arrêt cardiaque est souvent synonyme de mort. C'est une urgence vitale, et il est aussi important de donner l'alerte que de pratiquer rapidement les gestes de secours adaptés.

L'étouffement est un accident qui peut potentiellement amener la victime vers l'arrêt cardiaque. Une prise en charge adaptée est nécessaire et urgente. Elle dépend notamment de l'âge et de la corpulence de la victime.

Les saignements abondants, ou hémorragies, sont une urgence vitale : il faut arrêter le sang ! Il suffit de quelques minutes pour entraîner le décès de la personne... et de quelques secondes pour lui sauver la vie.

LES URGENCES VITALES... ET LES AUTRES

Dans de multiples situations, on peut se retrouvé confronté à une vraie situation d'urgence. Comment la reconnaître, l'identifier et agir en conséquence? Comment être sûr de ne pas se tromper?

Il est souvent difficile de faire la part des choses entre la peur engendrée par une situation d'accident et la réalité du danger pour les personnes qui en sont victimes. On a ainsi facilement tendance à qualifier de "catastrophe" ou d'"urgence" des situations qui n'en sont pas... ou qui peuvent attendre l'arrivée d'un médecin sur place.

Les reconnaître et les identifier : c'est tout l'enjeu des formations aux premiers secours. Pour éviter l'encombrement des Urgences et des lignes téléphoniques du SAMU, il est important de connaître et comprendre les différents signes de gravité d'une blessure ou d'un malaise. On est alors plus à même de faire preuve de vigilance vis à vis de la victime et d'adopter un comportement responsable et adapté à la situation.

Avoir un comportement adapté n'est pas toujours facile lorsque l'on est confronté à un accident. Le stress et la peur sont naturels et doivent être dépassés.

Brûlures, coups, chutes, plaies,... Les traumatismes nécessitent une prise en charge rapide et efficace de la victime, avec des soins et des secours adaptés selon la situation.

Il existe différents types de malaises, plus ou moins graves. Apprendre à les reconnaître et à identifier les signes est nécessaire pour agir efficacement.