Evaluer une brulure - les degrés de gravité

Evaluer la gravité d’une brûlure



Comment évaluer la gravité d'une brûlure?

Lorsque l'on s'est brûlé, par le feu ou par le froid, il est important de pouvoir déterminer le niveau de gravité de son traumatisme. En effet, en fonction de ce critère, la manière de soigner sa brûlure diffère légèrement.

Evaluer une brulure - les degrés de gravité

Brûlure grave ou pas grave?

 

C'est l'élément généralement pris en compte dans les formations aux gestes d'urgence : on évalue rapidement la gravité de la situation selon deux critère : grave ou pas grave.

Le traumatisme n'est pas grave quand :

  • il ne fait pas mal
  • il est plus petit que le creux de sa main
  • il ne présente ni cloques ni purulence
  • il est "seulement" rouge

A l'inverse, si la brûlure présente l'un des signes listés ci-dessous, alors on considère qu'elle est grave :

  • la douleur est intense
  • la brûlure est étendue
  • plusieurs cloques sont présentes, ou la brûlure "suinte"
  • la brûlure est noire...

La localisation du traumatisme (sur le thorax, sur les extrémités par exemple) ainsi que le ressenti de la brûlure sont très important : avez-vous des vertiges? Des nausées? Des étourdissements?

Lorsque la brûlure est grave, il arrive souvent que plusieurs de ces critères soient réunis.

 

Les degrés d'une brûlure

 

Lorsque l'on souhaite être plus précis, par exemple dans le milieu médical, on évalue le niveau de gravité d'une brûlure selon différents degrés. Cette distinction doit se faire pour chaque localisation de brûlure (par exemple, si on est brûlé à la main, on évalue le degré de traumatisme des doigts, de la main, du poignet, etc.) dans le but d'associer minutieusement le meilleur traitement à chaque zone concernée. C'est principalement pour cette raison qu'on réserve ces distinction par degré au corps médical.

On évalue la brûlure selon 3 degrés, le 3ème étant le plus grave :

  • 1er degré : la peau est rouge. Elle n'a pas de cloques et n'est pas arrachée.
  • 2ème degré superficiel : la peau est rouge et a des cloques. Ces cloques sont le symptôme que la brûlure est allée plus loin que la première couche de l'épiderme. Cela signifie généralement que la guérison sera un peu plus lente qu'une brûlure au 1er degré.
  • 2ème degré profond : la peau est rouge et les cloques sont percées. La brûlure est alors exposée à toutes sortes d'infections car non protégée par ces cloques... Une consultation médicale s'impose.
  • 3ème degré : la peau est noircie, cartonnée, parfois blanche... Ici, la brûlure est intense et a pu toucher les muscles ou les terminaisons nerveuses du corps. Il ne faut plus une consultation médicale, mais une hospitalisation!

En savoir plus :

  • Que faire face à une brûlure?

  • Prévention des brûlures

  • Enfants et brûlures

Questions liées :

  • Quels sont les différents types de brûlure?

Une question?